Questions générales

Comment fonctionne un appareil ?

Les éléments composant l’aide auditive sont le microphone récepteur, l’électronique de traitement du signal, et le transducteur, l’ensemble étant alimenté par une batterie (pile).

Le microphone récepteur est chargé de capter les ondes sonores parvenant au patient.

Selon l’amplificateur numérique de l’aide auditive, le traitement de signal peut-être plus ou moins performant.

L’écouteur délivre ensuite le message acoustique traité à l’oreille interne.

Les aides auditives peuvent être totalement externes ou bien partiellement implantées.

Quelle pile pour mon appareil auditif ? Existe-t-il des appareils auditifs sans piles ?

Il existe 4 types de pile pour appareil auditif.

La pile 10 : il s’agit du plus petit modèle. Le plus souvent employé pour des appareils auditifs de type intra-auriculaires. La pile 10 présente une autonomie de 3 à 5 jours et son code couleur est le jaune.

La pile 312 : il s’agit du modèle le plus courant. Le plus souvent employé pour des appareils auditifs de type écouteur déporté. La pile 312 présente une autonomie de 7 à 10 jours et son code couleur est le brun.

La pile 13 : La pile 13 présente une autonomie de 10 à 13 jours. Son code couleur est l’orange.

La pile 675 : Beaucoup plus volumineuse que les 3 autres.Ce type de pile est utilisé pour les appareils sur-puissants. Elle présente une autonomie de 15 jours. Son code couleur est le bleu.

Il existe des appareils auditifs fonctionnant sur batterie rechargeable, demandez conseils à nos audiciens pour plus de renseignements.

Comment choisir un appareil auditif ?

Quelles sont les différentes démarches pour obtenir un appareil ?

Avant toute démarche, il est conseillé de consulter un médecin ORL pour dresser un bilan de votre santé auditive.

Qui peut prescrire un appareil auditif ? Combien coûte un appareil ?

Seul le médecin ORL peut prescrire un appareil auditif. Afin de prétendre à un remboursement, il faut l’aval du spécialiste nez-gorge-oreille.
Lors de la première visite chez votre audioprothésiste, nous dresserons un bilan. Nous tiendrons compte de considérations médicales, audiologiques, vos habitudes de vie ainsi que de vos besoins.
En prenant soin de respecter votre budget, nous choisirons la solution auditive la plus adaptée à votre profil.

Une fois cette étape franchie, nous procédons à un test. Vous pourrez repartir avec un appareil pour une période d’essai gratuite et sans engagement. Généralement, cette période dure plus ou moins un mois.

Si le test s’avère concluant, nos audiciens conventionnés par l’Inami prendront en charge le suivi administratif de votre dossier sans frais supplémentaire. Mieux encore, nous pouvons appliquer le tiers payant auprès de votre mutuelle.

La surdité

Mono ou stéréo ?

La plupart du temps, la perte auditive atteint les deux oreilles.
On parle alors d’une surdité bilatérale. Dans ce cas, la stéréophonie peut être restituée grâce à un appareillage dit « binaural » ou plus simplement « stéréophonique ». Cela consiste à corriger l’audition de chaque oreille et à équilibrer leur perception.

La perte auditive peut n’affecter qu’une seule oreille, dans ce cas de figure nous préconiserons l’adaption d’un seul appareil sur la « mauvaise » oreille.

Selon plusieurs études, les utilisateurs d’appareils auditifs préfèrent en utiliser deux plutôt qu’un seul. Deux appareils auditifs leur permettent de mieux pouvoir suivre les conversations que ceux qui n’en utilisent qu’un seul.

Entretien

Comment éteindre mon appareil auditif ?

Appareil à piles :
Il faut déconnecter la pile de l’appareil. Pour se faire, il suffit d’ouvrir le tiroir pile prévu à cet effet.

Appareil rechargeable:
Un bouton est normalement prévu à cet effet. Une pression longue (+ de 2 sec) permet d’éteindre votre appareil.
En fonction de la programmation de l’aide auditive, il est possible de l’éteindre en le posant sur son socle de chargement.

Pourquoi mon appareil auditif siffle ?

« La présence de cérumen dans l’oreille peut nuire à la propagation du son. Ce retour du son provoque ce sifflement aigu. Le cérumen doit être éliminé régulièrement, mais cela peut être dangereux de le faire vous-même. Mieux vaut donc consulter votre généraliste. »

Lorsque le volume est trop puissant, ce sifflement peut également être entendu. Baissez le volume ou faites contrôler vos aides auditives si vous devez monter très fort le volume pour entendre correctement.

La capsule qui couvre les aides auditives peut également être à l’origine d’un sifflement. Il faut alors diminuer le volume ou retirer ce capuchon. Vous pouvez également entendre un petit bip lorsque vous prenez quelqu’un dans les bras.

Un mauvais ajustement du moule d’oreille peut également provoquer un sifflement. Il faudra alors consulter votre spécialiste pour qu’il renouvelle ou modifie le moule. Une perte ou une prise de poids peut également désajuster le moule.

Le tube en plastique qui relie certains modèle à l’oreille durcit et rétrécit parfois en vieillissant. Il « tire » alors sur le moule qui n’est plus inséré correctement dans l’oreille. Dans ce cas, il suffit de remplacer le tube pour voir disparaître les sifflements ».

Voyons ensemble la meilleure solution
adaptée à votre cas